05 novembre 2008

Vie associative (1ère partie)

BlongiosParce que j'en ai eu marre de passer mes week-ends à jouer à WoW (oui, il existe des filles qui jouent à WoW), et parce que j'ai l'âme (un peu) écolo, j'ai décidé de me lancer dans la vie associative. Je suis donc membre, depuis le mois de septembre, d'une association appelée Les Blongios.

La gestion des espaces naturels

Cette association, créée en 1992, a pour but de participer à l'entretien et à la restauration des espaces naturels du Nord-Pas-de-Calais principalement, mais aussi en France et dans des pays frontaliers (en Angleterre, dans le Kent) ou non (aux Pays-Bas par exemple). L'association organise donc, en collaboration avec les gestionnaitres de ces espaces, des chantiers au cours desquels les bénévoles effectuent de petits travaux : débroussaillage, fauchage, coupes d'arbres, etc...
Les Blongios a également pour but la sensibilisation à l'environnement, via des expositions, des interventions dans des écoles et des centres de formation, et les échanges avec des professionnels au cours des chantiers.

Qui sont les gestionnaires ?

L'association travaille en collaboration avec (entre autres) l'Office National des Forêts, de nombreux parcs régionaux, des conservatoires, mais aussi le conseil régional et la ville de Lille.

Comment se déroule un chantier ?

En général, les chantiers durent 2 jours, le temps d'un week-end, mais il y a également des chantiers plus longs (notamment lorsqu'il s'agit d'un site éloigné) ou plus courts.
Les bénévoles (c'est à dire nous) se lèvent tôt le samedi matin, pour rejoindre leurs co-voitureurs à la MNE de Lille, puis tous se rendent sur le site où ils sont accueillis par le gestionnaire (qui est toujours très sympa ^^). Après une petite présentation du site et du travail à accomplir, tout le monde se met au boulot. La plupart du temps, il s'agit de coupe d'arbres/arbustes, de fauche, de curage (enlever la vase qui s'est accumulée au font d'une mare ou d'un fossée et qui menace de le/la combler), d'arrachage de plantes "invasives". On arrête généralement en fin d'après-midi et on passe une soirée sympa dans un gîte.
P1010046Le samedi et le dimanche midi, la pause déjeuner se fait sur le site, sous forme de pique-nique, ce qui est particulièrement agréable quand il fait beau (non, ce n'est pas si rare dans le Nord !). C'est également l'occasion de discuter avec le gestionnaire qui nous encadre et, donc, de s'instruire.
Enfin, l'après-midi du dimanche est consacrée à une visite du site et/ou d'un autre site proche. J'ai ainsi pu découvrir la sablière de la forêt de St-Amand, une réserve naturelle dirigée et habituellement interdite au public (être V.I.P. en forêt, c'est la classe non ? ;), et ses "plantes fossiles".

Ce que j'aime dans ces chantiers, c'est le sentiment de fierté qu'on éprouve quand le travail est terminé, quand on compare le site avant et après notre passage. C'est aussi l'occasion de rencontrer d'autres amoureux de la nature, voire même s'en faire des amis avec qui partir en rando ;)

Posté par MissCow à 03:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Vie associative (1ère partie)

Nouveau commentaire